Reprendre une entreprise

Autodidacte, 53 ans, je n’avais connu qu’une seule entreprise où j’avais gravi tous les échelons de la Direction Informatique pour en devenir le Directeur. A l’occasion d’une réorganisation, on me fit comprendre que je ne pouvais plus rester DSI et que mon salaire était bien trop élevé. D’où un licenciement sec avec quand même le support d’un cabinet d’outplacement, Arnold Hartpence & Associés. Avec mon consultant nous avons longuement réfléchi aux postes auxquels je pouvais prétendre. Il est clairement apparu que n’ayant aucun diplôme, (même à 53 ans le diplôme compte encore en France !), ma mono culture dans une seule entreprise et dans un seul service rendrait un retour à l’emploi illusoire en tant que salarié. Mon indemnité était confortable d’autant que la société éprouvait quand même une certaine gêne à me mettre à la porte.
Mon passe temps étant la bicyclette et participant à des courses d’amateurs locales, il est apparu avec mon consultant qu’il y avait certainement une activité à trouver dans le monde du cyclisme. C’est finalement le rachat d’un magasin de sports et de cycles qui m’a permis de relancer mon activité professionnelle.